Qui A Créé Le Pain Au Chocolat?

Qui A Créé Le Pain Au Chocolat
Création et étymologie – Corbeille de pains au chocolat, ou chocolatines, dans une boulangerie. Le « pain au chocolat » ou « chocolatine » est une viennoiserie imaginée par les Autrichiens August Zang et Ernest Schwarzer, C’est en fait une version au chocolat du croissant issue des premiers croissants qu’ils vendaient entre 1837 et 1839 dans leur Boulangerie viennoise à Paris,

L’étymologie du mot « chocolatine » reste incertaine, et plusieurs hypothèses ont été formulées, Une première serait que ce terme proviendrait de l’ allemand « Schokoladeen croissant » (avec un -d se prononçant -t) en raison de l’origine autrichienne de ses créateurs, Une seconde hypothèse s’appuie sur l’implantation de ce vocable sur une vaste Gascogne historique s’étendant sur les régions administratives actuelles de Nouvelle-Aquitaine et d’ Occitanie, avec l’existence du mot gascon chocolatina qui peut être construit sur le mot chocolat, suivi du suffixe gascon diminutif et affectif -ine qui veut dire « petit, bon et doux »,,

Une chocolatine, littéralement, est un bon petit chocolat. Par ailleurs, Alain Rey note que le suffixe – ine est également d’usage en français, notamment dans le domaine culinaire : nougatine, amandine, abricotine. Il est donc possible qu’il y ait eu superposition des deux origines, les deux langues fonctionnant avec la même racine et le même suffixe.

Quel est le vrai nom de la chocolatine ?

Autre(s) nom(s) Couque au chocolat, petit pain, croissant au chocolat Lieu d’origine France Place dans le service Petit déjeuner, goûter, pause thé Ingrédients Beurre, barre de chocolat, eau, farine, levure, sel, sucre, modifier

Le pain au chocolat, aussi appelé chocolatine Écouter, couque au chocolat, croissant au chocolat ou encore petit pain et petit pain au chocolat, est une viennoiserie constituée d’une pâte levée feuilletée, identique à celle du croissant, rectangulaire et enroulée sur une ou plusieurs barres de chocolat,

Qui a inventé les viennoiseries ?

Le croissant, incontournable de la viennoiserie – La naissance de cette viennoiserie remonte à 1683. Nous sommes alors à Vienne, Les troupes de l’Empire ottoman décident d’attaquer la nuit pour conquérir la ville. Un boulanger viennois, qui entend des bruits étranges, avertit les soldats viennois qui réussissent à repousser l’assaut.

  1. Pour fêter leur victoire, les boulangers créent une pâtisserie en forme de croissant, symbole du drapeau turc.
  2. Mais alors, comment le croissant a-t-il pu devenir une gourmandise typiquement française ? Ce serait Marie-Antoinette d’Autriche, mariée à Louis XVI, qui aurait officiellement introduit, à la cour française, certaines spécialités culinaires de Vienne (sa ville natale), dont le croissant.
You might be interested:  Pourquoi Le Poivre S'Éloigne Du Savon?

À savoir que les pâtisseries trouvent, quant à elles, leur place dans les banquets royaux dès le XVIe. Au XVIIIe, le croissant n’est qu’une pâte à pain améliorée. Mais il ne manque pas d’amateurs pour autant. Le bon croissant feuilleté au beurre tel qu’on le mange aujourd’hui est créé vers 1920 par les boulangers parisiens.

  • Le mot viennoiserie entre au dictionnaire français en 1977.
  • S’il est, de manière générale, utilisé pour faire résonnance à Vienne, capitale de l’Autriche, les Français, eux, l’utilisent pour désigner croissants, pains au chocolat, brioches et autres petites merveilles qui ravissent nos papilles à l’occasion du petit-déjeuner.

Industriels et boulangers se sont tous deux appropriés la fameuse viennoiserie. Cependant, il va de soi que les meilleurs croissants se trouvent chez l’artisan du coin.

Quand le pain a été inventé ?

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le pain n’a pas été inventé en France. Les hommes préhistoriques en confectionnaient déjà, il y a plus de 30 000 ans. Les anciens Egyptiens en avaient inventé plus de 40 variétés, aux dattes, aux figues et au miel! Aujourd’hui, c’est un aliment de base, dans de nombreux pays.

Est-ce que le croissant est français ?

Les croissants, une pâtisserie pour narguer Ottomans – Contrairement aux idées reçues, le croissant n’est pas une pâtisserie qui a été créée en France, mais en Autriche. Plus particulièrement dans la ville de Vienne. Selon une des légendes racontées sur le sujet, ce produit du petit-déjeuner est né lors du siège de la ville par les Turcs, en 1683. “Les Ottomans étaient prêts à attaquer la ville tôt le matin. Il avaient commencer à creuser des tunnels”, raconte Olivier Poels. “Mais les boulangers, levés de bonne heure, ont entendu le bruit et donné l’alerte, empêchant la prise de la ville”. >> LIRE AUSSI – Pour célébrer cette victoire sur les Ottomans, les boulangers de la ville auraient alors fabriqué une pâtisserie en forme de croissant, emblème turc, comme un pied de nez aux vaincus. La pâtisserie devient par la suite très populaire à Vienne, mais sous une recette différente de celle consommée aujourd’hui. En effet la pâte feuilletée n’ayant pas été encore inventée, les croissants de cette époque sont faits de pâte à pain légèrement améliorée.

You might be interested:  Comment Enlever Du Chocolat Brule Dans Une Casserole?

Pourquoi on l’appelle viennoiserie ?

Étymologie – De « viennois » (relatif à la ville de Vienne, en Autriche ) avec le suffixe -erie, en hommage aux boulangers viennois qui ont célébré, à la fin du Siège de Vienne (1683), la victoire autrichienne et catholique sur les Turcs musulmans.

Où on dit pain au chocolat ?

VIDÉO. Faut-il dire chocolatine ou pain au chocolat ? La question qui divise la France Par « On a démarré la pétrie de la baguette tradition », explique Michel Rokita, à la tête de la boulangerie Credo, en montrant un immense bras mécanique malaxant de la pâte.

  1. C’est avec cette préparation que nous allons faire nos pains au chocolat.
  2. » Et il ajoute : « C’est vraiment la pâte qui sert à confectionner les baguettes.
  3. » Son employé Kendji extrait de la cuve un morceau de pâte et y mélange de la poudre de cacao, du sucre et des pépites de chocolat.
  4. La pâte devient marron.

Elle est levée en chambre de pousse, façonnée en boules puis en petits pains avant de passer au four à sole. Quelques minutes plus tard, il en sort de petites baguettes ventrues, brun foncé. « On n’est pas du tout affaire au même processus qu’une viennoiserie, remarque Michel Rokita.

Ça, c’est un vrai pain au chocolat parce que c’est fait avec de la pâte à pain. Ce serait du bon sens de lui donner ce nom ! » Une fois mis en vitrine, son produit est néanmoins nommé « pain au cacao » « C’est pour éviter la confusion entre pain au chocolat et chocolatine », éclaire l’artisan. Une précision : la boulangerie Credo se trouve à Toulouse, au royaume de la chocolatine.

Une région où, à en croire les blagues récurrentes sur les réseaux sociaux depuis 10 ou 15 ans, désigner la célèbre viennoiserie au chocolat du nom de « pain au chocolat » est un tabou. « Une chocolatine, c’est fait avec de la pâte levée feuilletée mais en aucun cas avec une pâte à pain », ajoute Michel Rokita.

  • Mais alors faut-il dire « pain au chocolat » ou « chocolatine » ? La réalité est beaucoup plus complexe qu’internet.
  • « Il y a des zones, dans le nord et dans l’est de la France, où on utilise les termes « petit pain » ou « petit pain au chocolat », explique le linguiste Mathieu Avanzi, maître de conférences à la Sorbonne, qui a cartographié les désignations de la viennoiserie tant discutée (Atlas du français de nos régions, éd.
You might be interested:  Comment A Été Crée Le Chocolat Blond?

Armand Colin). Dans une toute petite partie de la Belgique, on utilise même le mot « couque au chocolat ». Pourtant, bizarrement, il n’y a pas de débat sur ces syntagmes ! » On poursuit la lecture de sa carte de France : « Sur la majeure partie du territoire français, on parle de « pain au chocolat ».

  1. « Chocolatine » appartient à un grand quart sud-ouest.
  2. » Ce qui n’empêche pas certaines chaînes de boulangerie d’y utiliser le terme « pain au chocolat », même s’il est minoritaire.
  3. C’est le cas, à Toulouse, des boutiques de La Brioche dorée.
  4. Quand on demande à la vendeuse pourquoi l’étiquette indique un « pain au chocolat », elle répond que le siège de la boulangerie est en Bretagne où c’est le terme en vigueur.

Les Toulousains apprécieront ! Du point de vue historique, en revanche, « pain au chocolat » apparaît bien pour la première fois dans un contexte de boulangerie en 1930, dans l’hebdomadaire Candide et « chocolatine » en 1963 dans le journal Sud-Ouest. : VIDÉO. Faut-il dire chocolatine ou pain au chocolat ? La question qui divise la France

Quelle est la différence entre un pain au chocolat et une chocolatine ?

Quelle est la différence entre un pain au chocolat et une chocolatine ? Le mot chocolatine apparaît dans le Larousse. D’après le dictionnaire, il est employé dans le sud-ouest de la France et au Canada pour désigner un pain au chocolat, L’utilisation de ces deux termes est le résultat d’un clivage géographique, entre le nord et le sud de l’hexagone.

Est-ce que le pain au lait fait grossir ? Si le pain au lait est moins calorique que le croissant par 100 grammes (379 kcal/100 g), il pèse également moins (en moyenne 40 grammes). Comptez ainsi 151,6 calories pour un pain au lait artisanal de 40 g. or Quel est le vrai nom chocolatine ou pain au chocolat ? Le pain au chocolat, aussi appelé chocolatine, couque au chocolat, croissant au chocolat ou encore petit pain, est une viennoiserie constituée d’une pâte levée feuilletée, identique à celle du croissant, rectangulaire et enroulée sur une ou plusieurs barres de chocolat,

Pourquoi pain au chocolat ? Pourquoi utilise-t-on le mot ” pain ” alors ? Le terme ” pain ” est utilisé parce que tout simplement le pain au chocolat était à la base un morceau de pain avec des barres de chocolat à l’intérieur. Très appréciés des enfants, ils consommaient ce pain chocolaté généralement au goûter après l’école.