Comment Rattraper Un Chocolat Fondu Raté?

Comment Rattraper Un Chocolat Fondu Raté
Comment rattraper du chocolat fondu qui a durci ? – Avant de jeter votre chocolat fondu à la poubelle, faites le chauffer à feu moyen dans une casserole puis incorporer quelques morceaux de beurre. Remuez jusqu’à ce que votre chocolat redevienne liquide et homogène.

Comment rattraper chocolat fondu rate ?

L’astuce parfaite pour rattraper un chocolat pâteux Par Alissa Brissat Publié le 30/06/2017, mis à jour le 26/06/2017 Pour faire fondre du chocolat, il existe plein de techniques différentes : au bain-marie, au micro-ondes, à la casserole. Mais que faire quand on se loupe un peu et que notre chocolat devient tout pâteux ? CuisineAZ nous donne une astuce imparable. Que ce soit parce qu’il est de mauvaise qualité ou qu’il n’a pas été cuit dans les règles de l’art (température trop chaude, morceaux trop gros, ajout de trop de liquide, etc.) un chocolat pâteux est un chocolat qui, à première vue, peut sembler perdu : au lieu d’être lisse, brillant et fluide, il s’est transformé en une masse compacte et toute granuleuse.

Allez dans votre réfrigérateur chercher une plaquette de beurre et coupez-en quelques morceaux Incorporez quelques dés de beurre dans la casserole, puis faites chauffer votre chocolat à feu doux, jusqu’à ce que le beurre ait bien fondu et que le chocolat ait retrouvé une texture plus lisse et onctueuse.

A noter : cette astuce fonctionne encore mieux si l’on remplace le beurre classique par du beurre de cacao, un composant naturel du chocolat. 4 astuces pour éplucher des châtaignes facilement 4 astuces pour éplucher des châtaignes facilement Comment cuire des châtaignes ? 4 astuces pour conserver ses soupes maison plus longtemps : L’astuce parfaite pour rattraper un chocolat pâteux

Pourquoi le chocolat fondu durci ?

Pourquoi le Chocolat Fondue fini par Durcir ? – Dans le cas ou vous faites fondre du chocolat à la casserole (ce qui n’est pas une bonne idée) ou au bain-marie, celui-ci une fois fondue, finit rapidement par durcir et retrouver sa forme d’origine. C’est la température froide ou ambiante qui le fait durcir.

Comment rendre lisse du chocolat ?

– Faire chauffer le chocolat au bain marie jusqu’à ce qu’il atteigne une température maximale de 55°C / 58°C. – Puis le faire refroidir dans un bain marie froid jusqu’à ce qu’il atteigne minimum 28°C/29°C. – Puis le faire réchauffer jusqu’à ce qu’il atteigne maximum 31°C/32°C (attention ça va vite!)

Comment rattraper un glaçage granuleux ?

Il tranche vite, devient granuleux et il n’y a plus moyen de le rattraper. Le mieux est de laisser le sachet env.10 min dans de l’eau chaude, mais non bouillante, et ensuite, de bien le malaxer. Au micro-ondes, réchauffez-le env.

Comment rattraper une ganache au chocolat qui a tranché ?

Comment rattraper une ganache tranchée ? – Si votre ganache a tranché, pas de panique ( lâchez cette poubelle ) ! Voici l’astuce des pros : un coup de mixeur (environ 10-15 secondes/vitesse 5 au Thermomix) et ça repart. Dans mon expérience, pour que cela fonctionne, votre ganache ne doit pas être trop chaude au moment de l’opération (35°C, je dirais).

Comment recoller du chocolat cassé ?

Je ne suis pas fan de chocolat, mais aussi paradoxal que ça peut l’être, j’adoooooore le travailler. C’est vraiment un matériau magique. J’ai déjà eu la chance de participer à un atelier Valrhona (enfin, la chance si on veut, les sous surtout :D) et je m’étais régalée.

  • Mais ce qui me manquait vraiment, c’était un cours sur la déco en chocolat.
  • Les gâteaux, grosso modo, je sais faire.
  • Les petites bouchées, en me concentrant, j’y arrive.
  • Mais je sais qu’en terme de déco, il y a vraiment des tas de choses que j’ignore et qui me font de l’oeil.
  • Alors quand j’ai vu qu’un atelier consacré à cette problématique avait été ouvert, je me suis précipitée pour m’inscrire ! J’y ai même retrouvé l’amie Nathalie de Gourmandises et Compagnie, toujours aussi souriante et agréable à vivre :).

Merci pour les photos d’ailleurs ! J’arrête là mon introduction un peu longuette et je vous raconte ? Déjà, ce que j’adore avec les stages Valrhona, c’est le sens de l’accueil. Je ne parle pas celui du moment de la réservation (qui est plutôt quelconque, voire parfois un peu nul), non je parle de celui prodigué par Sébastien. Un thé, un café, des petits chocolats, un gâteau, des sourires :). La journée commence bien. Un petit tour d’horizon des participantes, tout le monde se présente succinctement. Et hop, c’est parti. On commence par chemiser de chocolat tempéré des moules en forme de cosse de cacao. Ces moments sont de la pure torture, qu’on aime le chocolat ou non. Y a rien à dire, c’est beau, c’est chaud, ça brille, c’est magique. Sébastien nous explique que pour former une coque parfaite, il est vraiment important d’araser correctement les bords du moule. Les travaux pratiques commencent et chacun s’exécute du mieux qu’il peut :). Pour présenter notre coque, il nous faut un socle. Pas de problème, c’est trop fastoche à faire ! On verse du chocolat tempéré à l’intérieur d’un cadre en silicone. A l’aide d’une raclette métallique, on égalise la surface. Et on obtient cet immense carré de chocolat ! Entre temps, le choco de nos coques a durci et il est maintenant possible de les démouler. Attention, si vous le faites chez vous, j’insiste bien sur le fait qu’il faut tempérer le chocolat. Ca ne change pas nécessairement le goût de ce que vous allez manger, mais ce procédé permet d’obtenir un chocolat cassant, solide, mat voire brillant et surtout en refroidissant, ce dernier se rétracte, ce qui permet de sortir les formes des moules sans problème. Revenons à notre gros carré de choco. Sébastien le redécoupe en carré de taille plus respectable. Ensuite, c’est le délire de l’artiste :). On peut laisser ce socle brut ou bien reproduire le rainurage du bois à l’aide d’une brosse métallique. Une fois tous les éléments prêts à l’emploi, le temps du montage arrive. Pour coller les éléments ensemble, la petite astuce est de chauffer une casserole à vide, puis de la retourner, de poser la pièce en chocolat pour qu’elle fonde légèrement et enfin de la faire adhérer à un autre morceau de chocolat. Là, ce sont les traces des deux demi coques de cacao 🙂 ! Voilà la production de notre petit groupe. J’ai fait des photos de la structure, je vous les montrerai à la fin de l’article. Passons au glaçage. Vous savez, le truc parfait, lisse, brillant, le vrai lac de sérénité version chocolat qu’on peut admirer dans les boulangeries. Ben j’ai appris à le faire. C’est bluffant ! Je vous la fais courte mais en gros, l’astuce c’est de poser le gâteau bien froid sur un socle et de verser doucement et régulièrement le glaçage. Ca coule partout, mais on s’en fiche, on a mis du cellophane sur le plan de travail. Pas tant pour éviter de tout salir, non, c’est plutôt pour mieux récupérer le surplus de glaçage qui s’écoule. Malin non ? Je ne vous raconte pas non plus tout ce qu’on a appris, les tulles en chocolat, les formes rigolotes, les éclats, l’utilisation des accessoires Z’avez qu’à faire le stage 😀 ! Vriament, je ne regrette pas d’avoir participé à celui-ci, avoir un prof à portée de voix, c’est quand même plus sympa (et plus efficace) que d’apprendre à travers un blog ou un livre. Ma petite tulle au dessus ressemble à une raie manta non ? Et ces éclats de chocolat miam miam ! Quelques photos également de ma coque de cacao ! Ah, tant qu’à parler chocolat, je vous montre également mes petites bidouilles faites pour l’annif de mon papa (vous savez, je lui ai bricolé une collection de petits insectes en fil de fer, mais je n’ai pas apporté que ce cadeau, j’ai aussi cuisiné). Je suis amusée à faire des cuillères en choco pour déguster avec le café et le thé. Avec des éclats d’amande, ça déchire ! Mais j’en ai quand même laissé des natures, pour ceux qui préfèrent. J’avais aussi moulé des petits coeurs, ornés de billes croustillantes. Elles ne se sont pas vues mourir :). Sur ces gourmandises, je vous souhaite une bonne nuit 🙂 ! N’oubliez pas de vous brosser les dents ^^ !

You might be interested:  Comment Remplacer Le Poivre De Sichuan?

Comment recuperer un Glacage rate ?

Ingrédients –

  • Du sucre glace
  • De la meringue en poudre
  • De la maïzena
  • Du tapioca
  • De l’amidon de marante
  • De la farine
  • Du fromage à tartiner, légèrement battu
  • Du beurre ou de la matière grasse
  • De la crème fraiche
  • De la poudre de cacao
  1. 1 Ajoutez plus de sucre glace. La plupart des glaçages contiennent du sucre glace et la façon la plus communément employée pour épaissir un glaçage trop liquide est d’ajouter graduellement un peu plus de sucre glace au reste des ingrédients.
    • Ajoutez le sucre petit à petit. Saupoudrez une ou deux cuillères à soupe de sucre glace dans le glaçage et mélangez. Si vous en ajoutiez trop d’un seul coup, le glaçage deviendrait trop sucré ou trop épais. Si cela devait arriver, il vous faut ajouter un peu plus de liquide pour rattraper la consistance désirée.
    • Le sucre glace contient de l’amidon de maïs. L’amidon absorbe les liquides et l’amidon de maïs présent dans le sucre glace l’empêche de coaguler.
  2. 2 Mélangez un peu de poudre à meringue en plus du sucre glace. Pour éviter le côté trop sucré du sucre glace, vous pouvez aussi ajouter de la poudre à meringue, celle-ci va épaissir votre glaçage sans le rendre trop sucré.
    • En règle générale, si vous ajoutez plus de 125 ml de sucre glace pour épaissir un glaçage trop liquide, vous devez aussi ajouter 5 à 10 ml de poudre à meringue. C’est encore plus valable si votre recette contient déjà de la poudre de meringue,
    • La poudre de meringue est fabriquée à base de blancs d’œuf séchés, de sucre et de gomme. Le sucre peut absorber un peu de liquide et la gomme est un épaississant naturel. Cependant, si vous en abusez, vous allez vous retrouver avec un glaçage trop épais ou filamenteux.
  3. 3 Utilisez du tapioca, de la maïzena ou de l’amidon de marante. Les amidons secs comme ceux cités précédemment absorbent les liquides et constituent donc une bonne solution pour épaissir les glaçages sans en altérer le gout.
    • Ajoutez environ une cuillère à soupe d’amidon dans le glaçage. Faites chauffer le glaçage sur feu doux, s’il peut supporter les températures élevées, tout en y ajoutant et en remuant l’amidon. Retirez du feu dès que l’amidon commence à épaissir.
    • La maïzena est certainement le type d’amidon le plus communément utilisé dans les glaçages, car il brille très peu, a peu de gout et est efficace avec les produits laitiers. Il se congèle lorsqu’il est exposé à des températures basses, c’est pourquoi il n’est pas recommandé dans les glaçages que vous devez tenir au réfrigérateur. Il vaut mieux l’utiliser dans des glaçages que vous faites cuire rapidement sur la gazinière avant de les faire refroidir à température ambiante.
    • La marante donne une brillance vive au glaçage et il est préférable de l’utiliser avec des liquides acides. Elle a tendance à devenir gluante lorsqu’elle est ajoutée aux glaçages qui contiennent des produits laitiers, mais si votre glaçage contient des produits laitiers avec un taux d’acidité plus élevé, par exemple de la crème fraiche ou du babeurre, l’amidon de marante est une bonne option. Il épaissit aussi à des températures basses, vous pouvez alors l’utiliser pour des glaçages que vous garderez au réfrigérateur.
  4. 4 N’utilisez de la farine que pour les glaçages que vous faites cuire. Si vous préparez un glaçage chaud dans une casserole sur le feu, vous pouvez essayer de l’épaissir en y ajoutant un peu de farine.
    • N’utilisez pas de farine dans les glaçages préparés à froid. La farine a un gout particulier si elle est consommée crue et la seule façon de se débarrasser de ce gout est de la faire cuire. C’est pourquoi vous pouvez utiliser de la farine pour les glaçages préparés à chaud, si le glaçage est toujours chaud, ce n’est pas un épaississant approprié pour des glaçages préparés à froid.
    • La farine n’atteindra pas son potentiel maximum épaississant si vous ne la faites pas chauffer.
    • Saupoudrez 1 cuillère à soupe ou 1 cuillère à café de farine sur le glaçage et mélangez en gardant la casserole sur le feu jusqu’à obtention de la consistance désirée.
    • Retirez le glaçage du feu dès qu’il se met à épaissir. Votre glaçage pourrait redevenir mince et liquide si vous faisiez cuire la farine pendant trop longtemps.
  5. 5 Essayez avec du fromage à tartiner&. Si votre glaçage est trop sucré et trop liquide, essayez d’y incorporer du fromage à tartiner pour obtenir la texture épaisse que vous souhaitez, ainsi qu’y apporter un côté acidulé contrastant avec le gout sucré.
    • Ajoutez environ 30 ml de fromage à tartiner dans votre glaçage et mélangez-le bien. Cela marche particulièrement bien avec les glaçages qui contiennent déjà du fromage à tartiner ou avec les glaçages qui doivent être un peu moins sucrés.
  6. 6 Augmentez la quantité de cacao en poudre, si le glaçage contient déjà du cacao en poudre. Ce n’est bien sûr pas une option pour les glaçages à la vanille, au fromage à tartiner ou à tout autre glaçage sans chocolat, mais vous pouvez essayer d’ajouter plus de poudre de cacao si vous préparez un glaçage au chocolat.
    • Ajoutez 1 à 2 c. à c. de poudre de cacao dans votre glaçage, l’une après l’autre. Si vous en mettiez trop, vous pourriez vous retrouver avec un glaçage trop épais ou avec un gout chocolaté trop fort. Puisque la poudre de cacao est un peu amère, vous pourriez rendre votre glaçage trop amer en en ajoutant trop.
    • Le cacao en poudre non sucré a un pouvoir épaississant plus élevé que le cacao en poudre aigre-doux. Le premier contient plus d’amidon que le dernier.
  7. 7 Mélangez plus de beurre ou de matière grasse. Dans les glaçages qui contiennent déjà du beurre ou de la matière grasse, vous pouvez rajouter de cet ingrédient pour aider à épaissir un glaçage qui serait trop liquide.
    • N’ajoutez qu’une cuillère à café à la fois pour éviter de modifier le gout de votre glaçage.
    • Vous aurez peut-être l’impression que vous n’aiderez en rien à épaissir votre glaçage en y ajoutant du beurre. Pendant que vous remuez le glaçage, celui-ci s’épaissit et le beurre fond, ce qui rend le glaçage moins épais. Laissez le glaçage au réfrigérateur pour avoir une meilleure idée de ce à quoi il ressemble après y avoir ajouté du beurre.
  8. 8 Envisagez d’y mélanger un petit peu de crème fraiche épaisse. Si votre glaçage peut supporter d’être battu et réfrigéré, vous pouvez y ajouter de la crème fraiche épaisse afin d’en épaissir la consistance sans rendre le gout trop sucré.
    • La crème va apporter une texture plus riche et plus épaisse.
    • Cela marche encore mieux si vous voulez chauffer ou battre votre glaçage après y avoir ajouté la crème. Vous ferez réduire la crème en la chauffant et elle deviendra plus épaisse. Vous ferez gonfler la crème en la battant, ce qui la rend plus épaisse et donne une texture plus légère à votre glaçage.
    • Ajoutez un maximum de 60 ml de crème fraiche épaisse dans votre glaçage. Votre glaçage pourrait devenir plus liquide si vous en mettiez trop.

    Publicité

  1. 1 Laissez le glaçage au réfrigérateur. Certains glaçages ont l’air liquides, car ils ont besoin de temps pour figer. Si tel est le cas, placez votre glaçage au réfrigérateur pendant 30 à 90 minutes pour le faire épaissir.
    • Cette astuce marche surtout pour les glaçages que vous avez préparés sur le feu. Mettez le glaçage au réfrigérateur pour le laisser figer. Quand la température du glaçage descendra, sa consistance devrait par la même s’épaissir.
    • Cette méthode peut aussi fonctionner si votre glaçage contient du beurre ou de la crème fouettée. Ces deux ingrédients sont sensibles à la chaleur, c’est pourquoi ils resteront liquides si vous les gardez à température ambiante. Vous ferez épaissir votre glaçage en le plaçant au réfrigérateur.
  2. 2 Faites cuire le glaçage chaud pendant plus longtemps. Si le glaçage que vous préparez sur le feu a l’air trop liquide, vous pourrez réduire la quantité de liquide en le faisant cuire plus longtemps.
    • Notez que vous devez rester vigilant lorsque vous essayez cette technique. Si vous faites cuire votre glaçage pendant trop longtemps, il pourrait bruler ou se décomposer. Remuez le glaçage fréquemment pendant que vous le faites cuire et si vous n’arrivez pas à le faire épaissir après plusieurs minutes, sortez-le de sur le feu et essayez une autre méthode.

    Publicité

  1. 1 Suivez les instructions avec attention. Il peut paraitre simple de faire un glaçage, mais un changement mineur dans les ingrédients peut changer du tout au tout la consistance de votre glaçage.
    • Le chocolat sans sucre épaissira mieux votre glaçage que le chocolat sucré ou le chocolat au lait. Le cacao solide contient de l’amidon et le chocolat sans sucre possède un taux de cacao plus élevé, tandis que les chocolats sucrés possèdent plus de sucre et moins d’amidon. C’est pourquoi votre glaçage pourrait devenir plus liquide que prévu si vous utilisez du chocolat sucré au lieu du chocolat non sucré.
    • Le fromage à tartiner et le lait sont d’autres exemples. En général, il n’y aura pas une grande différence entre un glaçage préparé avec du lait à 2 % ou du lait entier, mais si votre recette demande de la crème légère ou de la crème fraiche, ne la remplacez pas par du lait. De la même façon, il a été observé que le fromage allégé produit des glaçages plus liquides si la recette exigeait du fromage à tartiner.
  2. 2 Mélangez les ingrédients en suivant un ordre précis. En règle générale, les ingrédients complètement liquides sont ajoutés à la fin d’une recette de glaçage. En suivant cet ordre, vous pourriez vous éviter de vous retrouver avec un glaçage liquide avant que cela ne se produise.
    • Si vous mélangez le sucre et le beurre (ou la matière grasse) en premier, ajoutez les autres liquides comme l’eau et le lait ensuite. Dans ce cas-là, ces ingrédients ne sont ajoutés que pour rendre le glaçage plus facile à battre et à étaler, vous devez les ajouter avec précaution pour éviter que le glaçage ne devienne trop liquide.
  3. 3 Ajoutez les ingrédients doucement et en petites quantités. Une des raisons principales qui fait que les gens se retrouvent avec des problèmes de consistance lorsqu’ils préparent un glaçage est simplement qu’ils ajoutent un tout petit peu trop d’un certain ingrédient qui gâche tout le reste de la recette.
    • Vous devez incorporer lentement à la fois les liquides et le sucre glace et en petites quantités. Si un glaçage est trop épais dès le début, vous pourriez y ajouter trop de liquide en voulant le rendre moins épais et vous rendrez votre glaçage trop coulant.

    Publicité

Comment rattraper un glaçage granuleux ?

Il tranche vite, devient granuleux et il n’y a plus moyen de le rattraper. Le mieux est de laisser le sachet env.10 min dans de l’eau chaude, mais non bouillante, et ensuite, de bien le malaxer. Au micro-ondes, réchauffez-le env.

Comment lisser le chocolat ?

– Faire chauffer le chocolat au bain marie jusqu’à ce qu’il atteigne une température maximale de 55°C / 58°C. – Puis le faire refroidir dans un bain marie froid jusqu’à ce qu’il atteigne minimum 28°C/29°C. – Puis le faire réchauffer jusqu’à ce qu’il atteigne maximum 31°C/32°C (attention ça va vite!)

Comment rendre le chocolat solide ?

Les températures de tempérage – Selon le chocolat utilisé, les températures de fusion, de précristallisation, et de travail diffèrent. Voici les températures conseillées selon les types de chocolat.

Chocolat noir : fonte à 50-55°C, précristallisation à 28-29°C, travail à 31-32°C, descente en température jusqu’à cristallisation complète. Chocolat au lait : fonte à 45-50°C, précristallisation à 27-28°C, travail à 29-30°C, descente en température jusqu’à cristallisation complète. Chocolat blanc : fonte à 45-50°C, précristallisation à 26-27°C, travail à 28-29°C, descente en température jusqu’à cristallisation complète.

Important : Certains chocolats de couverture, comme ceux de la marque Cacao Barry Callebaut®, indiquent les différentes températures du tempérage sur les sachets de leurs chocolats. C’est une vraie valeur ajoutée pour être certain de réussir votre tempérage.