Qui A Ramené Le Chocolat En Europe?

Qui A Ramené Le Chocolat En Europe
Le chocolat, importé en Europe par les Espagnols – Le premier contact des Européens avec le cacao a lieu au début du XVIème siècle, lorsque le conquistador Hernán Cortés l’importe en Espagne, en 1528. Pourtant, un autre navigateur avait déjà croisé la route de ces drôles de fèves : Christophe Colomb,

D’abord, lors d’un voyage en 1494, des Amérindiens offrent à l’explorateur italien, qui va prendre le chemin du retour des fèves de cacao, dont la valeur est importante pour eux, puisqu’ils s’en servent comme monnaie. Assez peu intrigué, Colomb balance les fèves par-dessus bord, les prenant pour des crottes de chèvre.

Lors de son quatrième voyage, en 1502, il découvre l’île de Guajana, au nord du Honduras : là, les indigènes lui font goûter le fameux “xocoalt”, cette boisson composée de fèves de cacao broyées et d’eau, qui ne lui plaît pas du tout. Il faudra donc attendre le retour en Espagne de Hernan Cortés, qui rapporte des produits jusqu’alors inconnus, comme le maïs, le piment ou encore la tomate mais aussi le cacao.

Il vante les mérites de ce dernier auprès de Charles V, lui assurant qu'”une tasse de cette précieuse boisson permet à un homme de marcher un jour entier sans manger”. Rien que ça ! Dès lors, à partir de la fin du XVIème siècle, l’on fait venir le cacao par cargaisons en Espagne. La matière première est transformée en boisson, mais cela reste un produit extrêmement cher.

Il est en revanche très apprécié par l’aristocratie et le clergé espagnols. C’est en 1615 que le chocolat arrive en France, lors du mariage d’Anne d’Autriche, fille du roi d’Espagne Philippe III, avec Louis XIII, à Bayonne,

Qui a ramené le cacao en Europe ?

Du “TCHOCOATL”. au chocolat – Quand l’espagnol Hernán Cortès et ses hommes débarquent au Mexique, ils n’apprécient guère la boisson amère. Pour adoucir le « tchocoatl », ils vont y ajouter du sucre de la crème et de la vanille. Le « chocolate » va alors devenir la boisson favorite des colons.

  • Depuis le XIIIème siècle, les Aztèques ont remplacé les Toltèques, mais le culte du Dieu Quetzalcoatl est toujours bien présent.
  • En 1502, Christophe Colomb débarque sur l’île de Guanaja, dans les Caraïbes, il est le premier européen à découvrir le “tchocoatl”, ce curieux breuvage à base de cacao, mais n’y attache aucune importance.

En 1519, l’Espagnol Hernán Cortés débarque à l’est du Mexique. Les Aztèques voient en lui le Dieu Quetzalcoatl et vont lui offrir une plantation de cacaoyers. Dès 1527, Cortès rapporte les précieuses fèves en Espagne. Le cacao connaît son véritable essor à partir de 1585, et va se répandre dans toute l’Europe.

Qui a introduit le chocolat en France ?

Quand le chocolat est-il introduit en France ? – Ce n’est qu’en 1615 que le chocolat arrive dans l’Hexagone à l’occasion du mariage d’Anne d’Autriche (fille du roi d’Espagne Philippe III) avec Louis XIII. Cependant, le cacao est resté un produit de luxe pendant des décennies. Ce n’est que vers 1820 qu’il se démocratise avec l’émergence d’industriels comme Antoine-Brutus Menier et Rodolphe Lindt.

Qui a ramené le cacao en France ?

Lorsque le chocolat arrive en France, rapporté par les conquistadors espagnols, il est réservé à la noblesse et la haute bourgeoisie. Les rois et reines de France, de Louis XIII à Marie-Antoinette, apprécient cette boisson chaude qui fait fureur à la Cour.

  1. Reconnue pour ses vertus fortifiantes, aphrodisiaques ou énergétiques, sa consommation augmente au cours des siècles avant de se démocratiser pendant la révolution industrielle.
  2. Le chocolat est introduit en France en 1615, lors du mariage de Louis XIII et Anne d’Autriche à Bayonne.
  3. Le mets, sous toutes ses formes, entre dans les habitudes culinaires de Versailles sous Louis XIV, qui popularise sa consommation à la Cour.

Mais c’est Louis XV, au siècle suivant, qui est considéré comme le plus grand amateur de cette boisson à base de cacao. Il arrive que le roi prépare lui-même son breuvage dans les cuisines de ses Petits appartements. Les favorites de Louis XV, dont Madame du Barry, ne se privent pas non plus de ce cocktail exotique, notamment apprécié pour ses vertus aphrodisiaques.

You might be interested:  Comment Doser Le Sel Et Le Poivre?

À la même époque, les premières machines destinées à fabriquer le chocolat voient le jour, et plusieurs ateliers spécialisés s’installent à Paris. En 1770, lorsque Marie-Antoinette épouse Louis XVI, elle arrive à la Cour de Versailles avec son propre chocolatier, qui prend le titre très officiel de « Chocolatier de la Reine ».

L’artisan invente de nouvelles recettes et mêle le chocolat à la fleur d’oranger ou à l’amande douce. La fève de cacao ne se démocratise qu’au XIX e siècle avec l’apparition des grandes usines, aux noms aussi célèbres que l’Anglais Cadbury ou le Français Menier.

Quel pays a découvert le chocolat ?

L’histoire du chocolat | D’où vient le chocolat ? | Magnum NOURRITURE Depuis l’Amérique latine d’autrefois jusqu’à nos jours, le chocolat a parcouru bien du chemin. Ça vous intéresse? Découvrons ensemble la fascinante histoire de la sucrerie préférée du monde.

  • L’histoire du chocolat remonte à 4 000 ans, dans l’antique Méso-Amérique qui incluait entre autres le Mexique d’aujourd’hui, où les premiers cacaoyers ont été trouvés.
  • La civilisation Olmèque, l’une des plus anciennes d’Amérique latine, a été la première à transformer le cacao en chocolat.
  • On en faisait des infusions qu’on buvait lors des rituels et qu’on utilisait comme médicament.

Des siècles plus tard, les Mayas considéraient le chocolat comme la boisson des dieux. Vénérée, l’infusion de chocolat maya était faite de fèves de cacao rôties et moulues, mélangées à des piments, de l’eau et de la semoule de maïs. Les Mayas transvasaient cette mixture d’un récipient à un autre, obtenant ainsi un breuvage à mousse épaisse qu’ils appelaient “xocolatl”, littéralement “eau amère”.

  • Au 15e siècle, les Aztèques utilisaient les fèves de cacao comme monnaie.
  • Ils croyaient que le chocolat était un cadeau du dieu Quetzalcoalt.
  • Ils en buvaient comme rafraîchissement, comme aphrodisiaque et même pour se préparer à faire la guerre.
  • On ignore le moment précis où le chocolat est introduit en Espagne.

La légende veut que l’explorateur Hernán Cortés en ait ramené dans son pays natal en 1528. Cortés aurait découvert le chocolat au cours d’une expédition en Amérique. Parti en quête d’or et de richesses, il reçoit plutôt une tasse de cacao de la part de l’empereur aztèque.

En rentrant chez lui, Cortés introduit la fève de cacao en Espagne. Et bien qu’on le serve toujours sous forme de boisson, le chocolat espagnol est mêlé à du sucre et du miel pour en adoucir le naturel amer. Le chocolat connaît rapidement une grande popularité auprès des riches. Même les moines catholiques l’aiment et en boivent pour faciliter les pratiques religieuses.

Les Espagnols ont gardé le chocolat pour eux pendant longtemps. Il lui aura fallu presque un siècle pour atteindre les abords de la France, avant de se répandre dans le reste de l’Europe. En 1615, le roi de France Louis XIII épouse Anne, fille du roi d’Espagne Philippe III.

  • Et pour célébrer leur union, celle-ci offre des échantillons de chocolat à la cour de France.
  • Suivant l’influence de la France, le chocolat est bientôt disponible en Angleterre, dans des “maisons du chocolat”.
  • Et la tendance gagnant toute l’Europe, plusieurs pays mettent sur pied leurs propres plantation de cacaoyers autour de l’équateur.

Le chocolat est immensément populaire auprès de l’aristocratie européenne. Royalistes et grands bourgeois consomment le chocolat pour ses vertues médicales, de même que pour sa décadence. On le produit encore de manière artisanale, un processus lent et laborieux.

Mais avec l’arrivée de la révolution industrielle, les choses changent. En 1828, l’invention de la presse à chocolat en révolutionne la préparation. Ce nouvel appareil peut presser du beurre de cacao à partir de fèves rôties, ne laissant qu’une fine poudre de cacao derrière. Cette poudre est ensuite mélangée à des liquides qu’on verse dans un moule, où le tout se solidifie et prend la forme d’une barre de chocolat comestible.

Le chocolat vient d’entrer dans l’ère moderne.

Passons quelques siècles, jusqu’à l’entrée en scène du Magnum Classique.En 1989, Magnum lance sa première crème glacée au chocolat classique que tout le monde connaît et adore.Les origines de Magnum se situent en Belgique, là où nos producteurs de chocolat belge haut de gamme ont développé un enrobage unique – au craquement emblématique – qui accompagne notre ontueuse crème glacée à la vanille.

Mais comme une seule saveur ne suffit pas. En 1992, de nouveaux Magnums voient le jour, dont les Magnum Chocolat blanc et Amande. Depuis les Magnum Minis jusqu’aux plus récents Magnum Doubles, nos plus décadents, nous n’avons pas cessé d’innover depuis. La prochaine fois que vous croquerez dans votre Magnum préféré, savourez aussi toute l’histoire du chocolat.

You might be interested:  Combien De Temps Se Garde Le Chocolat?

Un savoureux enrobage de chocolat fait de fèves de cacao de haute qualité. Une crème glacée imprégnée de vanille Bourbon de Madagascar. Voilà une barre Magnum. Somptueux, doux-amer, toujours séduisant : le chocolat noir est un plaisir haut en saveur et profond en couleur. Avec son goût plus prononcé que les chocolats au lait et blanc, le chocolat noir convient parfaitement aux amateurs de saveurs exotiques et corsées. Qu’est-ce qui rend le chocolat blanc si délicieux? Comment les maîtres chocolatiers arrivent à créer une telle gâterie? Apprenez-en davantage sur le chocolat blanc.

: L’histoire du chocolat | D’où vient le chocolat ? | Magnum

Quand est arrivé le chocolat en Europe ?

L’arrivée du chocolat en Europe – Ce n’est qu’en 1528 que le chocolat débarque en Europe, précisément en Espagne. Hernán Cortés eut le privilège de découvrir le trésor chocolaté en 1519 et le ramena. La découverte par la suite de la canne à sucre permet de rendre le chocolat moins amer.

Qui a envoyé cacao en Afrique ?

Interrogée par: Honoré Leclercq | Dernière mise à jour: 6. Oktober 2022 Notation: 4.7 sur 5 ( 50 évaluations ) Arrivée du cacao en Afrique En 1822, des Portugais introduisent des cacaoyers dans leur possession de São Tomé, au large du Gabon. Ils sont suivis en 1854 par les Espagnols qui implantent aussi des cacaoyers dans l’île voisine de Fernando Po (l’actuelle Malabo), au large du Cameroun.

Quel peuple civilisation a commencé à consommer le cacao ?

Le nom scientifique du cacao est Theobroma cacao L. Theobroma signifie, en latin, “nourriture des dieux” – Ce sont les Mayas puis les Aztèques (peuples du Mexique) qui cultivèrent les premiers le cacaoyer, car les fèves étaient versées à la cour comme tribut, servant de monnaie d’échange.

  1. Bien entendu, ces fèves servaient aussi à fabriquer une boisson tonique et prétendue aphrodisiaque,
  2. La préparation de cette boisson était simple : les fèves grillées puis concassées donnaient une pâte à laquelle on rajoutait de l’eau mais aussi, selon sa richesse, vanille, piment Cette pâte chauffée, laissant remonter le beurre de cacao, était battue pour obtenir une mousse durable.

Le premier européen à avoir vu des fèves de cacao fut Christophe Colomb, mais il fallut attendre quelques années pour que l’on s’intéresse réellement à ce beau trésor. En effet, en 1519, les “Conquistadores” débarquent au Mexique. Hernan Cortès rencontre l’empereur aztèque Moctezuma qui lui offre une coupe d’or remplie de “xocoatl”.

Ce breuvage amer ne séduit pas les espagnols, mais les religieux d’Oaxaca ont l’idée d’y ajouter du sucre et de la vanille : le chocolat vient d’être “inventé”. En 1524, Cortès envoie à Charles Quint une cargaison de cacao et celui-ci donnera alors aux Espagnols le monopole du commerce du cacao. La recette sera jalousement gardée mais en 1615, la fille du roi d’Espagne, Anne d’Autriche épousant Louis XIII, fera connaître à la cour sa passion pour le chocolat.

Cet engouement pour le chocolat va encourager des cultures aux Caraïbes et en Amérique Latine par les Espagnols, mais les Anglais, Français et Hollandais décideront eux aussi d’avoir leurs cultures dans leurs colonies respectives. C’est ainsi que l’on trouvera des plantations au Brésil, dans le Sud-Est Asiatique ou en Afrique.

Quel pays européen est mondialement connu pour son chocolat ?

Pâques marque la fin du Carême et pour beaucoup de gens cette période se traduit par une véritable frénésie chocolatée. En Europe en particulier, les ventes des traditionnels œufs et lapins en chocolat explosent dans les jours qui précèdent le dimanche de Pâques.

  1. En Allemagne, pays réputé pour son industrie du chocolat, les rayons sont particulièrement bien garnis avec des variétés de toutes sortes et de toutes tailles.
  2. Nos voisins d’outre-Rhin sont d’ailleurs les plus gros consommateurs de chocolat au monde, engloutissant en moyenne plus de 10 kilos de douceurs cacaotés par an et par habitant.

Comme le montre notre graphique, l’Allemagne est aussi de loin le premier producteur de chocolat de l’Union européenne, avec 1,3 million de tonnes produites en 2017, soit 32 % du total de l’UE selon Eurostat, L’Italie vient en deuxième position avec 0,7 million de tonnes (18 %), suivie de la France et des Pays-Bas avec 0,4 million de tonnes chacun (9 %). Description Ce graphique montre la production de chocolat des pays de l’UE en 2017, en millions de tonnes. Signaler URL à utiliser comme lien de référence :

You might be interested:  Mousse Au Chocolat Trop Compacte Pourquoi?

Quel explorateur a rapporté le cacao en Europe en 1528 ?

Le chocolat conquit l’Europe grâce aux grands explorateurs – Le devint le compagnon des grands explorateurs. Christophe Colomb, Hernan Cortés et bien d’autres succombèrent à ses charmes, Cortés revient en Espagne en 1528. Il rapporte des produits inconnus : tomate, haricot blanc, pomme de terre, maïs, piment, et chocolat.

Il dit alors à Charles V : « Une tasse de cette précieuse boisson permet à un homme de marcher un jour entier sans manger. » Les premières cargaisons de cacao arrivent en Espagne en 1585. Préparé dans des monastères, le chocolat est très cher. Il devient un met royal, lourdement taxé et donc hors de prix pour le peuple.

Il est servi dans un pot à couvercle percé pour y introduire le moulinet et est bu dans des tasses plus hautes que celles du café, autre boisson à la mode. Les espagnols se mettent à boire du chocolat chaud, inconnu des, Ils fabriquent les premières tablettes pour pouvoir le transporter facilement.

L’engouement pour le chocolat se développe donc en Espagne bien avant le reste de l’Europe. Mais, peu coûteux à la production et de culture aisée, le cacao séduit les planteurs et, comme le sucre, contribue à l’essor de l’esclavage. C’est aux Pays-Bas, terres espagnoles, que le chocolat s’étend d’abord.

Les premières fèves sont introduites en Italie, par le duc Emmanuel-Philibert de Savoie, en 1559. Les chocolatiers italiens, experts dans l’art de le préparer, l’exportent en Autriche, en Suisse, en Allemagne et en France. En 1609, les Juifs chassés d’Espagne arrivent à Bayonne et vont faire de la ville le principal centre de production français.

Madame de Sévigné écrivait alors à sa fille qu’elle en buvait soir et matin : « Voilà de quoi je le trouve plaisant, c’est qu’il agit selon l’intention. » Parmi ses plus fidèles admiratrices : Marie-Thérèse, infante d’Espagne et épouse de ; on disait d’ailleurs : « Le roi et le chocolat sont les deux seules passions de la reine.

» On accusa Fagon, médecin de sa Majesté d’avoir préparé un chocolat de onze heures qui hâta son trépas et permit à madame de Maintenon, qui préparait elle-même son chocolat (c’était prudent !), de s’occuper enfin du roi !

Quel peuple civilisation a commencé à consommer le cacao ?

Le nom scientifique du cacao est Theobroma cacao L. Theobroma signifie, en latin, “nourriture des dieux” – Ce sont les Mayas puis les Aztèques (peuples du Mexique) qui cultivèrent les premiers le cacaoyer, car les fèves étaient versées à la cour comme tribut, servant de monnaie d’échange.

  • Bien entendu, ces fèves servaient aussi à fabriquer une boisson tonique et prétendue aphrodisiaque,
  • La préparation de cette boisson était simple : les fèves grillées puis concassées donnaient une pâte à laquelle on rajoutait de l’eau mais aussi, selon sa richesse, vanille, piment Cette pâte chauffée, laissant remonter le beurre de cacao, était battue pour obtenir une mousse durable.

Le premier européen à avoir vu des fèves de cacao fut Christophe Colomb, mais il fallut attendre quelques années pour que l’on s’intéresse réellement à ce beau trésor. En effet, en 1519, les “Conquistadores” débarquent au Mexique. Hernan Cortès rencontre l’empereur aztèque Moctezuma qui lui offre une coupe d’or remplie de “xocoatl”.

Ce breuvage amer ne séduit pas les espagnols, mais les religieux d’Oaxaca ont l’idée d’y ajouter du sucre et de la vanille : le chocolat vient d’être “inventé”. En 1524, Cortès envoie à Charles Quint une cargaison de cacao et celui-ci donnera alors aux Espagnols le monopole du commerce du cacao. La recette sera jalousement gardée mais en 1615, la fille du roi d’Espagne, Anne d’Autriche épousant Louis XIII, fera connaître à la cour sa passion pour le chocolat.

Cet engouement pour le chocolat va encourager des cultures aux Caraïbes et en Amérique Latine par les Espagnols, mais les Anglais, Français et Hollandais décideront eux aussi d’avoir leurs cultures dans leurs colonies respectives. C’est ainsi que l’on trouvera des plantations au Brésil, dans le Sud-Est Asiatique ou en Afrique.

Qui est le premier exportateur de cacao au monde ?

Classement des États du monde par production de cacao (en tonne)

État ou territoire Production de fèves de cacao (t)
2000 2020
Côte d’Ivoire 1 401 101 2 200 000
Ghana 436 600 800 000
Indonésie 421 142 739 483